• Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
Accueil  >  Actualités

Actualités

Publié le 14/08/2017

"Sous l'âge" la douleur à travers le temps

Le 10 octobre prochain, le CH Ravenel de Mirecourt organise un colloque sur la douleur en psychiatrie, sous la présidence du Dr Djéa Saravane.

Compagne  de  l’Homme  depuis  la  nuit  des  temps,  la douleur n’a  cessé  de  susciter  divers questionnements et agissements. De  la« douleur  châtiment  divin » à  la « douleur initiatique »,  les individus se sont emparés de cette sensation violente pour en faire une arme redoutable.
Elle  a  engendré  au  fil  des  époques  et  des  cultures,  des  réactions  émotionnelles  et  médicales contrastées. Elle a suivi pas à pas l’histoire des hommes, de la pensée, des connaissances et de la médecine.
Au  fil  du  temps, grâce  à  de  nombreux  travaux  de  recherche, les  réponses  à  la  douleur  ont grandement  évoluées,  conditionnées  par  la  connaissance  des  mécanismes  physiopathologiques et de la multiplication des pharmacopées toujours plus efficaces.
La douleur en santé mentale est le parent pauvre des recherches sur cette thématique et ce n’est que très  récemment qu’elle commence  à  émerger  avec  une  prise  de  conscience
de  la présence de souffrance physique chez des patients atteints de pathologie mentale.
L’histoire  de  la  prise  en  charge  de  la  douleur quand  à  elle, n’est  pas  celle  d’un  progrès  continu. Elle est marquée par des dénis, des avancées, des ruptures... notamment en psychiatrie.
Les patients atteints de pathologie mentale présentent des vulnérabilités ou des fragilités pouvant avoir des conséquences sur leur état de santé ou masquer des épisodes de douleur. Ces patients sont bien souvent incapables de reconnaitre, de nommer ou d’exprimer une plainte, de verbaliser leur souffrance ou leur douleur.
Dans  un  raisonnement somme  toute  logique, puisqu’aucune  plainte  n’est  exprimée,  les malades mentaux ont été longtemps considérés comme résistants à toutes affections somatiques et donc indemnes de toutes douleurs.
En témoigne l’histoire de l’aliénisme puis de la psychiatrie avec le triste inventaire des méthodes de traitement infligées aux personnes atteintes de maladies mentales et toute la négligence de la souffrance endurée, y compris dans les conditions d’hébergement.

Journée organisée en partenariat avec le CPN et l'Association Nationale pour la Promotion des Soins Somatiques en Santé Mentale.

Inscriptions possibles jusqu'au 1er octobre 2017, dernier délai.

Pour téléchager le programme et le bulletin d'inscription, cliquez ici.

 

Besoin d'aide ?

Vous souhaitez plus d'informations sur un service Télésanté Lorraine ? Obtenir des supports de communication ?

 

Pour toute question technique

contactez le
03 83 97 13 70
composez le 1
ou support@sante-lorraine.fr

 

  • Pour toute demande d'information générale


contactez le
03 83 97 13 70  composez le 2
ou secretariat@sante-lorraine.fr