• Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
Accueil  >  Actualités

Actualités

Publié le 03/04/2013

Lancement réussi d'Odys pour les 1ères téléconsultations en UDM

Odys, le service de téléconsultation médicale en Lorraine, s’utilise désormais pour des consultations à distance dans le domaine des dialyses médicalisées. En effet, grâce aux  premières séances qui se sont tenues le 27 mars et le 5 avril 2013,  8 patients présents à l’Unité de Dialyse Médicalisée (UDM) de Bar-le-Duc ont déjà pu bénéficier d’une téléconsultation haute qualité avec un néphrologue de l’ALTIR de Nancy. Compte tenu de l’évolution de la demande de traitement en UMD, cette nouvelle étape présage du fort potentiel de développement du nombre de téléconsultations en Lorraine afin de répondre à une hausse estimée à 5% par an sur cette seule thématique.

Le projet régional de téléconsultation médicale, financé par l’ARS de Lorraine et porté par le GCS Télésanté Lorraine, a été initié fin 2011. Suite à un appel d’offres, c’est la société française Covalia qui a été retenue pour fournir une solution technique : dès mi-2012, le service Odys voyait le jour. Les premières mises en œuvre se concentrent sur trois thématiques : la prise en charge des AVC en phase aiguë, les téléconsultations en milieu pénitentiaire, et l’insuffisance rénale.


C’est en collaboration avec l’ALTIR (Association Lorraine pour le Traitement de l'Insuffisance Rénale présidée par Raymond Chabrol) et son Directeur, le Dr Jacques Chanliau, que ce projet s’est formé autour de cette dernière thématique : se sont enchaînées les phases de réflexion autour de la définition des objectifs et des besoins auxquels ce programme devait répondre, permettant d’aboutir à la création d’une Unité de Dialyse Médicalisée (UDM) télésurveillée. Cette UMD n’aurait pas pu voir le jour sans l’outil Odys et l’investissement des équipes du Centre Hospitalier de Bar le Duc, et de son directeur M. Jacques Freund, dans sa mise en place.


Concrètement, ce projet s’articule autour de l’ALTIR de Nancy et du Centre Hospitalier de Verdun qui jouent le rôle de sites « experts », assurant les consultations des patients dialysés présents à l’UDM de Bar-le-Duc. La télémédecine permet ainsi de relier en un instant, par une communication audiovisuelle haute définition, un des sites « experts » et l’UDM.          


LES CONSULTATIONS MEDICALES ASSUREES A DISTANCE, VIA ODYS, PERMETTENT DE PALLIER L’ABSENCE DE NEPHROLOGUES, MAIS EGALEMENT DE FAIRE FACE A LA HAUSSE CROISSANTE DES BESOINS DE PRISE EN CHARGE EN UDM. ELLES EVITENT, EN OUTRE, AUX PATIENTS JUSQU’A 2H30 EN MOYENNE DE TRAJET POUR CHAQUE DIALYSE.


A terme, ce projet génèrera près de 100 téléconsultations par mois


Comment se déroule une téléconsultation en Unité de Dialyse Médicalisée ?


Les téléconsultations se font une fois par semaine au pied du lit du patient. L’équipe soignante utilise un chariot mobile, grâce auquel le médecin interroge à distance le patient, contrôle la caméra, et zoome pour l’ausculter (par exemple sur une fistule). Il dispose aussi d’un stéthoscope et d’un oxymètre relié au chariot. Le médecin peut avoir accès simultanément aux données temps réel issues des générateurs de dialyse.

Un projet structuré

Télésanté Lorraine s’est toujours assuré que l’utilisation d’Odys respectait les contraintes juridiques liées à la télémédecine : chaque patient fait l’objet d’une information préalable et signe un consentement de prise en charge incluant la télémédecine. Un protocole médical a également été rédigé pour les équipes soignantes : y sont mentionnés les étapes d’une séance de téléconsultation, les mesures d’hygiène à mettre en place, les protocoles de secours, et les responsabilités des médecins.

Le déploiement se poursuit…

En Moselle, l’Association Saint-André (ASA), qui assure déjà des téléconsultations en insuffisance rénale depuis plusieurs années a également décidé d’opter pour Odys avec l’organisation de premières séances de téléconsultations prévues en mai 2013. Présents à l’Hôpital de Freyming-Merlebach, les patients consulteront à distance un néphrologue de l’ASA, situé sur le site de l’hôpital Robert Schuman à Metz-Vantoux. Un autre usage est aussi envisagé entre l’Unité d’Auto-Dialyse de Moulins-lès-Metz et l’ASA, qui utiliseront Odys pour faire un point journalier sur leurs patients.
En réponse à un objectif du schéma régional d’organisation sanitaire visant à la diversification des modes de prise en charge en dialyse pour allier la proximité à la qualité et sécurité des soins, des demandes d’autorisation déposées par l’ALTIR pour la création d’une dialyse médicalisée à Sarreguemines en Moselle et à Saint-Dié des Vosges sont en cours d’instruction ; la mise en place de ces structures utilisant la télémédecine pourrait se concrétiser dans le courant de l’année 2014.

Pour le volet « Insuffisance rénale », Odys devrait finalement être à terme le vecteur de plus de 3000 téléconsultations par an en Lorraine.

 

Besoin d'aide ?

Vous souhaitez plus d'informations sur un service Télésanté Lorraine ? Obtenir des supports de communication ?

 

Pour toute question technique

contactez le
03 83 97 13 70
composez le 1
ou support@sante-lorraine.fr

 

  • Pour toute demande d'information générale


contactez le
03 83 97 13 70  composez le 2
ou secretariat@sante-lorraine.fr