• Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
Accueil  >  Actualités

Actualités

Publié le 10/01/2011

Le CHU et la maternité de Nancy lancent un dialogue compétitif pour acquérir un DPI commun

Le CHU de Nancy a initié, fin décembre 2011, une procédure de dialogue compétitif devant aboutir au choix d’un dossier patient informatisé (DPI) commun avec la Maternité régionale universitaire (MRU) avant l’automne 2012.

L’avis de marché était au pied du sapin : le document décrivant la consultation relative à "l’acquisition, l’installation et la mise en service d’un DPI" au CHU et à la MRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a été diffusé dès le 24 décembre sur le site ted.europa.eu.

Les deux établissements, qui totalisent 1.855 lits et places, souhaitent disposer d’"une architecture technique permettant la gestion du dossier commun multi-entité juridique", capable à l’avenir de "s’ouvrir à d’autres établissements", par exemple, dans le cadre de la communauté hospitalière de territoire créée en 2011 par le CHU et le CHR de Metz-Thionville (Moselle).

Les "modules de base" de ce futur DPI sont regroupés dans la tranche ferme du marché, qui inclut les dossiers du patient (administratif, médical, infirmier, social), la bureautique médicale (courriers, comptes-rendus, rendez-vous, planification), la gestion des droits d’accès et des interfaces, ainsi que la compatibilité avec le dossier médical personnel (DMP).

Ce noyau pourra être complété par treize tranches complémentaires, dont celles relatives aux dossiers complémentaires (gynéco-obstétrique, néonatalogie, anesthésie et bloc opératoire, autres spécialités), aux prescriptions (médicamenteuse et autres) et à la dictée numérique avec reconnaissance vocale.

Deux de ces options concernent la reprise des données de la MRU gérées pour l’heure avec le logiciel Clinicom. Cet emploi est circonscrit "à la tarification à l’activité et à la bureautique médicale", précise Pascale Bastien-Kéré, directrice du système d’information du CHU de Nancy, contactée par TICsanté.

Le futur DPI se substituera donc au produit développé par Siemens Health Services, racheté en août 2011 par Intersystems. Déjà, en juin 2011, six hôpitaux publics corses équipés de Clinicom avaient opté pour un autre éditeur (voir dépêche TICsanté du 16 novembre 2011).

En revanche, le CHU de Nancy n’est pas encore pourvu d’un système d’information clinique. L’établissement avait pourtant mandaté l’éditeur McKesson à cette fin en 2006, mais seule la solution de gestion administrative du patient Evoluance GAM a pu être déployée avant le terme du contrat, arrivé à échéance en 2010, retrace-t-elle.

Le durée du nouveau marché est estimée à 5 ans et n’excèdera pas 7 ans. Ce délai s’explique autant par la complexité du dossier que par les difficultés financières récurrentes du CHU. "Nous pensons que c’est raisonnable pour arriver à tout faire", estime-t-elle.

Les candidats ont jusqu’au 23 janvier, 16h00, pour déposer leurs offres. Trois ou quatre postulants seront retenus pour participer au dialogue compétitif. La sélection devrait être arrêtée rapidement, sans doute dès le mois de février, afin de parvenir à un choix en juillet, ou au plus tard en septembre, prévoit-elle.

Par ailleurs, le CHU initiera une seconde procédure visant à renouveler son système d’archivage et de communication de l’imagerie médicale (PACS) "dans le courant de l’année", dès que sa plateforme d’archivage neutre sera finalisée, ajoute-t-elle.

Cette solution, mise en œuvre depuis décembre 2010 par les sociétés Bull et EMC (voir dépêche TICsanté du 31 janvier 2011), est exploitée conjointement avec le centre de lutte contre le cancer Alexis Vautrin, également doté du PACS Impax d’Agfa Healthcare./gb/ar

Source : TICsanté

 

Besoin d'aide ?

Vous souhaitez plus d'informations sur un service Télésanté Lorraine ? Obtenir des supports de communication ?

 

Pour toute question technique

contactez le
03 83 97 13 70
composez le 1
ou support@sante-lorraine.fr

 

  • Pour toute demande d'information générale


contactez le
03 83 97 13 70  composez le 2
ou secretariat@sante-lorraine.fr